Ce site est en construction, certaines pages ne sont pas encore terminées. Merci pour votre compréhension.
 
© 

Des épouvantails contre Syngenta et Monsanto

Depuis des années, la journée mondiale d’action contre Monsanto donne voix à l’indignation croissante contre l’avancée sans scrupule de cette multinationale de l’agroalimentaire, qui marche littéralement  sur des cadavres. En Suisse, des manifestations ont eu lieu à Bâle, Berne et Morges, villes qui abritent les sièges principaux de ce trust pour l’Europe et l’Afrique. La manifestation à Bâle a rassemblé 1500 indigné-e-s, un bilan exceptionnel pour cette ville.
Coorganisée par le FCE et Longo maï, la manifestation à Bâle était non seulement dirigée contre Monsanto, mais surtout contre Syngenta. Syngenta est née de la filialisation du secteur Agrochimique et du secteur du génie génétique agraire de Novartis et d’AstraZeneca. Son édification a suivi le modèle Monsanto et elle a, depuis, rattrapé les bénéfices de ce dernier. Syngenta n’est pas un nouveau venu à Bâle et n’a rien à envier à l’arrogance de Monsanto. Récemment, la tentative de rachat de Syngenta par Monsanto a été rendue publique. De plus, le sponsor principal de la participation de Bâle à l’exposition universelle de Milan est Syngenta. Cette marque d’allégeance évidente du gouvernement bâlois rose-vert a provoqué l’indignation d’une multitude de personnes.
La manifestation appelait à protester:
- contre une industrie agricole qui détruit les écosystèmes ainsi que la biodiversité;
- pour la souveraineté alimentaire et contre les brevets sur les semences,
- contre l’expulsion  des petits paysan-ne-s et des paysan-ne-s sans terre vers les bidonvilles;
- contre le développement d’armes chimiques, auquel se dédie souvent Monsanto;
- contre la corruption de politiciens élus, pour lesquels les multinationales Monsanto et Syngenta dépensent des millions;
- contre l’immunité de facto de ces multinationales dont les agissements criminels à l’étranger ne peuvent que rarement être poursuivis;
- et enfin, contre l’alliance du gouvernement bâlois rose-vert avec Syngenta.
Ceci explique la grande mobilisation et le large soutien pour la manifestation du 23 mai qui a rassemblé 1.500 participants. Sur l’initiative de l’Association Multiwatch s’est formée, en l’espace de peu de temps, une alliance de 30 organisations et partis, entre autres Les Verts et le PS Bâle-Ville. Des personnes vieilles et jeunes, joyeuses et furieuses, bigarrées et colorées: les indigné-e-s étaient mené-e-s par une armée d’épouvantails alsaciens. Ceux-ci devaient, en plus de chasser Syngenta, rappeler que depuis des siècles existe une agriculture naturelle et fonctionnelle. Certain-e-s participant-e-s portaient des costumes d’abeilles, d’autres des combinaisons blanches de protection contre les pesticides. Des banderoles avec les messages «Qui détient les semences détient le pouvoir» ou «Résistons contre le poison et la manipulation» accompagnaient le défilé.
Le succès de la manifestation a motivé les organisateur-trice-s à envisager, pour l’année prochaine, une mobilisation dans toute la Suisse et par-delà les frontières bâloises.



Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
This question is for testing whether you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.

Archipel

Dieser Text stammt aus dem Archipel

Ausgabe: 239 (07/2015)

Hier können Sie aus allen Archipelausgaben seit 2002 auswählen

Accueil - Thèmes - Archipel - À propos de forumcivique - Shop - Rejoindre - Dons

Europäisches BürgerInnen Forum - Forum Civique Européen - European Civic Forum - Foro Cívico Europeo