Ce site est en construction, certaines pages ne sont pas encore terminées. Merci pour votre compréhension.
 
© 

SUISSE: Lettre aux parlementaires

A plusieurs reprises, des reportages ont décrit l’exploitation éhontée des immigré-e-s dans les cultures industrielles de fruits et de légumes dans la province d’Almeria au Sud de l’Andalousie. Sous une mer de plastique y sont produits tomates, courgettes, poivrons, aubergines et concombres hors-saison qui garnissent les étals de nos supermarchés en plein hiver. En Suisse, des députés de différents cantons ont répercuté, au sein de leurs parlements cantonaux, les conditions de travail inacceptables dans la production industrielle de fruits et de légumes de certains pays.
Lors d’une conférence de presse à Berne, la plate-forme pour une agriculture socialement durable (www.agrisodu.ch), dont le FCE est membre, a publié la lettre ouverte aux parlementaires reproduite ci-après. Celle-ci a été envoyée à tous les Conseillers nationaux et Conseillers aux Etats en leur demandant de soutenir les initiatives des parlements de 5 cantons contre l’importation de denrées alimentaires produites dans des conditions sociales et environnementales inadmissibles.
Cette lettre ouverte est particulièrement actuelle du fait que le Conseil aux Etats a refusé les initiatives cantonales par 22 contre 7 en juin dernier et que le Conseil national en débattra probablement lors de sa prochaine session débutant fin novembre.
Cet appel aura plus d’effet si, vous aussi, vous écrivez aux Conseillers nationaux ou aux Conseillers aux Etats de votre canton. Vous pouvez, par exemple, utiliser les arguments suivants pour votre lettre:
- que vous les avez élus et que vous estimez leur travail;
- que vous êtes choqué par les conditions de production de fruits et de légumes dans les serres  d’Andalousie;
- que vous souhaitez être actif, en tant que consommateur, mais aussi en tant que citoyen;
- que vous soutenez sans réserve les initiatives cantonales et la lettre ouverte de la plate-forme.
Il est temps d’agir et d’exiger une production alimentaire durable excluant toute forme d’esclavage moderne. Faites-le savoir à vos parlementaires, ils vous écouteront, après tout, ils sont à Berne en votre nom.
En espérant que cette initiative fasse tache d’huile dans d’autres pays…
Les adresses des parlementaires peuvent être demandées au FCE,
St. Johanns-Vorstadt 13,
case postale, CH-4004 Basel,
Tel. 00 41 (0)61 262 01 11,
Fax: 00 41 (0)61 262 02 46 ou consultées sur le site www.forumcivique.org
Plate-forme pour une agriculture socialement durable*

Lettre ouverte aux parlementaires

Initiatives cantonales sur l’importation de denrées alimentaires produites dans des conditions sociales et écologiques inadmissibles
Madame, Monsieur,
Depuis des années de nombreux reportages témoignent des conditions sociales et écologiques scandaleuses dans la production intensive de fruits et de légumes à Almeria, El Ejido et Huelva dans le Sud de l’Espagne. Des situations semblables sont dénoncées dans un grand nombre de pays européens, par exemple dans le Sud de la France, en Grèce et plus récemment à Rosarno en Italie. Malgré toute l’attention publique, des campagnes d’information et des appels auprès des autorités compétentes, la situation sur place n’évolue guère. Au contraire, la crise économique a touché ces régions de plein fouet et les conditions de vie et de travail des ouvriers agricoles ont empiré. Quant aux grands distributeurs, ils ne changent pas leurs pratiques et continuent à s’y approvisionner en fruits et légumes à bas prix et favorisent ainsi une concurrence déloyale par rapport à tous ceux qui respectent les standards sociaux et l’environnement.
En tant que membre du parlement, vous pouvez élever votre voix contre la commercialisation de denrées alimentaires produites dans des conditions inacceptables. Les parlements de plusieurs  cantons l’ont fait par cinq initiatives cantonales (JU, GE, VD, NE, FR), une motion (BE) et un postulat (VS) traduisant ainsi la demande d’une grande partie de la population suisse. Ces initiatives invitent les autorités fédérales:
- à s’engager dans les négociations avec l’OMC et l’UE pour que soient instaurées des conditions de travail justes et que soient mises en place des méthodes de production durables pour tous les produits importés en Suisse;
- à s’engager pour que toutes les denrées importées en Suisse présentent une déclaration concernant les conditions sociales et la durabilité de leur production;
- à s’engager pour que les denrées alimentaires produites dans des conditions sociales qui sont en contradiction flagrante avec les standards de notre pays soient interdites d’importation en Suisse.
Dans l’une des prochaines sessions parlementaires vous devrez statuer sur les initiatives cantonales. Par la présente, nous vous demandons instamment d’accepter ces initiatives.
L’alimentation nous concerne tous. Si la qualité des denrées alimentaires nous préoccupe, les conditions de vie et de travail de ceux qui les produisent, qu’ils soient ouvriers agricoles, agriculteurs, agricultrices ou personnel travaillant dans le conditionnement, doivent nous préoccuper tout autant.
Certains que vous êtes sensible à l’attention que nous portons à une production alimentaire durable, nous vous présentons, Madame, Monsieur, nos meilleures salutations.

Signataires:

Raymond Gétaz (Coopérative Longo maï), Wendy Peter (Bioforum Schweiz),Philippe Sauvin (L’autre syndicat), Anne Gueye Girardet(Uniterre), Noé Graff (Président Plate-forme)
*Membres de la plate-forme pour une agriculture socialement durable (14, rue Mauverney, CH-1196 Gland. http://www.agrisodu.ch/ )

: Uniterre, Bio Suisse, Bioforum Schweiz, Coopérative Longo maï, CEDRI, UNIA, SIT, l’autre syndicat, Jardins de Cocagne, Associazione consumatrici della svizzera italiana, VKMB, Forum Civique Européen.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Raymond Gétaz, Kooperative Longo maï, 15.12.2010, recrutés par ute
Commentaires sur cet article
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
This question is for testing whether you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.

Archipel

Dieser Text stammt aus dem Archipel

Ausgabe: 187 (11/2010)

Hier können Sie aus allen Archipelausgaben seit 2002 auswählen

Accueil - Thèmes - Archipel - À propos de forumcivique - Shop - Rejoindre - Dons

Europäisches BürgerInnen Forum - Forum Civique Européen - European Civic Forum - Foro Cívico Europeo